Un jeu qui crâne : Test de Medievil sur PlayStation 1

Vous avez déjà été érigé en héros de votre famille après avoir résolu un problème informatique alors que vous avez juste fait une recherche Yahoo de 2 secondes qui vous a permis de trouver la solution ? Et bah le jeu dont on va parler aujourd’hui reprend exactement ce principe du héros escroc. Sauf que dans ce jeu, le héros se rachète, lui, en faisant quelque chose d’héroïque. Et vous, vous avez fait quoi ? À part boire un Cola Zéro Light et manger des Oignons Rings (trop bons) ?? Rien ! Alors partez donc jouer à Medievil pour vous racheter une conscience ! Ingrat !

Bon ok, j’y vais un poil fort, je m’excuse qu’à moitié car certains d’entre vous n’aurons toujours pas posé leurs mains sur ce superbe joyaux de la Playstation. La trame du jeu est assez simple et assez rigolote, votre serviteur va vous la faire courte comme d’hab :

Il y a longtemps, le royaume de Gallowmere vivait en paix, tout le monde buvait de la bière et mangeait des Chocapic. Un jour, le sorcier nécromancien Zarok se ramena avec son armée pour renverser le royaume ! (punaise on dirait vraiment une pub de Chocapic) C’était sans compter le champion du roi, Sir Daniel Fortesque (le héros). Selon la légende, il aurait rétamé Zarok bien que mortellement touché, et a rétabli la paix dans le royaume, ce qui l’a érigé en héros post mortem… Sauf que dans les faits, c’était du bidon, il s’est fait défoncer par une flèche perdue au tout début de la bataille et, du coup, n’a pas pu réduire en barbaque le méchant sorcier…

Ça aurait pu finir ici, mais le sorcier Zarok revient (comme tous les putains de méchants à la Ganondorf, ils sortent toujours des abysses ceux-là) et en profite pour ressusciter avec lui tous les morts pour se refaire une armée. Mais comme Zarok est un gros boulet, il ressuscite par la même et sans faire exprès, Daniel Fortesque, qui aura donc pour but de se racheter une conscience en allant botter l’anus de Zarok une bonne fois pour toute.

On a donc posé les bases, et on se rend compte, dès la séquence d’intro et le tutoriel, qu’on aura le droit à un jeu très humoristique, avec des personnages hauts en couleurs et des situations décalées. Ça change sur Playstation où les jeux étaient souvent plus matures ou plus dark, et c’est un des gros point fort du jeu. Honnêtement, j’ai souvent rigolé devant les dialogues mortels ou les performances incroyables des doubleurs qui ne se prenaient VRAIMENT pas du tout au sérieux. Parmi les héros du hall des héros, on retrouve ainsi : Un marseillais, un allemand et son accent à couper au couteau, le guerrier à l’accent espagnol, la voix de Raven dans Metal Gear, la voix de Tintin… Bref, on se marre bien durant tout le jeu et rien que pour ça, procurez vous cette galette.

D’ailleurs, tant qu’on en parle, comment ça marche et comment on progresse donc ? En fait, Médievil est un jeu d’aventure/plateforme à la troisième personne, comprendre ici qu’on court, on saute et on donne des coups d’épée (chargé ou non) / on tire des projectiles sur les méchants (visée auto). Pas de quoi réinventer le tracteur à moteur, même si c’est un style qui fait toujours plaisir.

Autrement, la progression fonctionne sur le principe de la carte du monde avec 21 niveaux jouables, ce qui est ni trop, ni trop peu au vu de la longueur de ceux-ci (comme ma bi**). En plus de traverser chacun des ingénieux niveaux comme on le ferait dans n’importe quel autre jeu lambda, il faudra en plus trouver un calice qui se débloque dans chaque stage après avoir botté suffisamment le cul des mobs. Bien pensé de la part des dev’, ça oblige à bien les poncer et les explorer à la recherche des ennemis et du fameux calice caché, qui permettra d’accéder au hall des héros et de gagner armes, potions et argent bonus. Et gare aux fainéants au fond de la classe ! Oui toi, Jean-Kevin ! Si t’as pas assez de Calice, ciao la vraie fin du jeu !

Quoi ? Qu’est ce que tu racontes pine d’oiseau ? « Ya un remake sur PS4 pourquoi j’irais me torturer les yeux et les oreilles sur PS1 ? ». Mon pauvre Jean Kéké, t’as vraiment rien compris au site toi… Déjà, il fallut que tu sus que c’est vraiment joli pour de la Play 1, c’est coloré, tout beau et on voit vraiment du pays tout au long du jeu, en plus d’emprunter un peu du style graphique de l’étrange noël de Monsieur Jack par Tim Burton. Enfin, qu’est ce que tu viens me parler d’avoir les oreilles qui saignent quand t’écoutes du Jul sale tocard ! Parce que les musiques de Medievil, c’est vraiment pas le même level. C’est simple, elles sont vraiment au top, même si elles se répètent parfois dans certains niveaux, mais ça, on lui pardonne facilement vu l’époque.

Mais du coup, vous devez vous demander, mes chers lecteurs : « Mais mon cher Pédro, ce jeu est-il donc parfait ? N’y a t-il point de défauts qui ont écornés votre sacro-saint jugement ? »… Non ? Vous vous en foutez ? Bon Ok…
Si vous avez fait le jeu, vous savez certainement que je ne vais pas m’arrêter là sans préciser quelques points qui m’ont… Comment dire… Fait uriner du sang ! Simplement !

Déja, la fameuse et sainte caméra de merde ! Oui, je sais, c’est un classique, mais là c’est encore plus édulcoré. Voyez vous, la caméra est semi automatique, c’est à dire qu’il faudra dans certains cas la faire pivoter autour du personnage pour voir où on va ou voir ce qu’on fait. Ça aurait pu ne pas être un problème si ce jeu n’avait pas été conçu pour être joué avec une manette de Playstation 1 standard… Ouais ce truc là, qui est, avec la télécommande de CD-i, la pire merde de l’univers (pas pire que Jul) :

Ceci est un instrument de torture

Et vous savez comment on fait pour rotationner la caméra du coups ?? Avec L2 et R2 !! Et c’est juste l’horreur absolue, surtout quand on se goure de sens ou quand la caméra bloque parce qu’elle heurte un mur !! Sérieux, j’ai pété pas mal de câbles pendant les boss à me planter de sens ou à vouloir utiliser le deuxième stick totalement INUTILE de ma Dualshock… Un point pour le remake PS4 pour le coup !

Aussi, autre truc qui m’a fait chier dans mon toaster : les supers séquences de plateforme… Je vais le dire pour que tout le monde le sache une bonne fois pour toute parce que tout le monde dit que Medievil est un chef d’oeuvre sans préciser ça : LES SÉQUENCES DE PLATEFORME DE CE JEU SONT À CHIER3×10 !!!! Sir Fortesque est une putain de savonnette, on tombe tellement de fois pour rien que j’ai du perdre plus de potions de vie en tombant qu’en me faisant toucher par les ennemis. Et croyez moi, on a vraiment envie de claquer Jean-Kevin, surtout quand on te fait repoper à 1cm du trou et que tu retombe cash après parce que tu t’es vénère sur ta manette !!

Hum… Passé ce coup de gueule, je vous le dit honnêtement : Medievil est vraiment un coup de cœur pour moi avec 22 ans de retard. J’arrive rarement à me plonger autant dans un jeu, et là, la magie a vraiment opérée… Vous savez, cette envie irrépressible qu’on a de rallumer la console en rentrant du taf pour taper le prochain niveau. Médievil fait parti de ces jeux qui marquent leur époque, et qu’on aurait vraiment tous aimé avoir quand on était plus jeune/môme. Si vous ne l’avez jamais fait, faites-le IMPÉRATIVEMENT. Moi à cette époque, j’essayais encore de finir le troisième niveau de Tortue Ninja sur NES… Chacun ses priorités après tout…

La note de Pedro : 9/10

Vous avez envie de suivre l’actualité du site sans vous prendre la tête ?? Ne cherchez plus, et rejoignez NOW le Twitter et l’Instagram d’Oldies Boy ! Vous avez aimé Medievil ou vous êtes super pressé de le faire suite à la lecture de cet article ? Hop hop hop garçon !! On partage et on va se laver les mains avant de prendre le pad 🙂 Merci d’avance, à la prochaine !

Publicité

3 réflexions sur “Un jeu qui crâne : Test de Medievil sur PlayStation 1

  1. Zarok'n Roll 11 octobre 2021 / 20 h 25 min

    Jean-Kevin prend chère dans ce test !

    PS : les onion rings c’est vraiment surfait.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s